Conseil municipal du 11 juillet 2014

Publié le

Vendredi 11 juillet, dernier conseil municipal avant la trêve de l’été. L’humeur n’était pas complètement estivale. Le Maire s’est délecté de dire du mal du gouvernement socialiste pendant plus de 3 heures, passablement énervé par le rejet du ministre de son recours au sujet du projet antibois de l’application des rythmes scolaires.

Le FN s’est montré comme d’habitude pas très sérieux, contre toutes les aides sociales et peu intéressé par l’utilisation de l’argent publi.

Quant au PS et Vert, ils continuent à défendre la réforme des rythmes scolaires mais à part cela …

Je suis intervenue sur le marché des horodateurs « Juste un mot sur l’acquisition et la mise en service d’horodateurs -11F055. Je trouve que la fourchette entre le prix minimun et maximum est quand même très importante, c’est de coefficient 8. D’autre part, est-ce un nouvel achat pour l’installation de nouveaux horodateurs ou le remplacement des anciens. Je profite d’ailleurs de ce marché pour vous rappeler que vous aviez promis 1 heure gratuit et ce n’est toujours pas le cas. Alors je sais que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, je me permets donc de vous reposer la question. Quand est-ce que ces « supers » horodateurs vont permettre d’avoir l’heure gratuite ? »

Le Maire m’a répondu en me disant que c’était bien l’achat de nouveaux horodateurs et avant tout le passage à la 3G et que l’heure gratuite sera sûrement pour l’année 2015. La devise antiboise est encore bien là, il faut attendre, attendre …

J'ai voté le maintien du paritarisme pour la création du comité technique et du comité hygiène et sécurité. Le PS s’est permis une intervention saugrenue en proposant leur candidature à ces comités techniques. Sûrement une erreur de lecture due à l’échec de la conférence sociale car il n’y avait pas de candidature à proposer sur cette délibération !

J’ai voté aussi la hausse du seuil de modulation de la prise en charge des tickets restaurant qui permet à plus de salariés de profiter de 60% de participation de la ville sur le financement de leur ticket restaurant.

Le FN s’est lancé dans une grande tirade contre les tickets restaurant et contre l’aide aux plus modestes en disant que c’est de l’assistanat. Ils se sont abstenus sur cette délibération ! Et voilà la vérité du FN, les salariés pauvres sont des assistés pour eux ! Lamentable !

J’ai voté l’adaptation du tableau des effectifs qui créent 46 emplois Temps Plein : des postes d’ATSEM et d’animateurs. Le FN s’est abstenu en fustigeant la création d’emplois et en disant que les antibois sont pris en otage avec ces frais supplémentaires (Tivoli a simplement oublié le reliquat de budget qui est dans notre ville de 16 millions d’euros) et de la réforme qui bouleverse l’équilibre des familles. Lui, propose de revenir au Lire, Ecrire, Compter. Quelle horreur cela ressemble à ce que disait un ministre UMP (Chatel) et surtout Berlusconi en Italie. Je n’ai pas participé au vote de la cession des parts d’une plage.

J’ai voté les délibérations concernant les grands projets de la zone du pétroliers et de la zone Marenda-Lacan

Mes interventions « Oui je voterai cette délibération pour cet espace que l’on appelle « gare-pétroliers ». Cet espace a sans aucun doute besoin d’un aménagement aux services de la population et de la vie économique de notre ville. C’est d’autant plus important que ce projet dont on parle depuis plusieurs années avance car le foncier est pour la plupart à la ville ou à l’Espace Public Foncier PACA. Le fait de demander à ce que ce soit déclarer d’intérêt communautaire doit permettre d’avancer le projet et sans le déconnecter totalement de l’aménagement Marenda-Lacan. J’ai malgré tout quelques questions et quelques remarques : - Vous englobez le port dans cet espace à enjeu qui va passer d’intérêt communautaire et pourtant la SEM ne concerne que la ville alors quel est votre projet au sujet de la gestion de ce port. - Dans le périmètre il y a le CREPS qui est un atout important dans le cadre de la politique sportive de notre ville. IL est important que cette structure ait la garantie de rester ici. - Au sujet du foyer d’accueil des personnes Sans Domicile Fixe, vous avez certainement un projet mais il me semble important d’avoir l’idée que ce centre reste à proximité de la gare donc dans ce périmètre. - Evidemment je souhaite que ce périmètre permette un nouvel effort pour répondre aux besoins de la population en terme d’habitat et à cet effet, il serait bon d’annoncer clairement la couleur de 50% de logements sociaux dans les constructions qui vont se faire. Pour terminer, ma seule petite réticence à ce que cette zone devienne d’intérêt communautaire est le fait que tout ce qui est communautaire n’est pas toujours source de grande transparence et de concertation. Alors j’insiste sur la nécessité de concertation publique et pas seulement celle qui est obligatoire mais tout au long du projet. Une toute dernière question, quel sera le rôle de la SPL Antipolis Avenir dans ce nouveau projet ? »

Peu de réponse de la part du Maire sur le pourcentage de logement social, il certifie que le port restera municipal et que le CREPS restera sur ce site. Aucune réponse sur le foyer d’accueil des SDF. Nous allons suivre de très près ce projet qui ne fait que commencer mais qui concerne quand même 17ha de notre ville. Cela doit être l’occasion de construire un nouveau quartier à vivre et pas à regarder.

Mon intervention au sujet de Marenda-Lacan. Le FN s’est dit inquiet sur ce projet surtout au sujet de la promesse que l’on m’aurait faite sur 50% de logements sociaux dans ce quartier. Ils n’ont pas voté les délibérations concernant ce projet Marenda-Lacan. Et oui le changement leur fait peur comme tout réactionnaire !

«Je ne suis pas inquiète de ce projet plutôt satisfaite que l’on franchisse une nouvelle étape. On nous demande ici de voter les modalités de concertation obligatoire et la définition des objectifs assignés à l’opération dans le cadre d’un ZAC. Je vote cette délibération qui pour moi est une nouvelle étape positive pour le projet Marenda-Lacan. Alors évidemment je préférerais voir écrit dans la définition des objectifs, les fameux 50% de logements sociaux que vous avez annoncés mais je vais pour l’instant me contenter de la phrase « répondre aux besoins en matière de logements à Antibes ». Par contre, au-delà de la concertation obligatoire, l’aménagement de ce quartier situé en centre-ville mérite une communication permanente avec la population et pas seulement des concertations préalables aux travaux. Il me semble que dès maintenant il faudrait s’engager à cela ! J’ai de nouveau demandé où iront les restos du cœur »

J’ai voté pour les conventions de subvention aux différentes associations sportives. J’ai voté pour la participation financière de la ville de 10 000€ à l’organisation d’un tournoi internationale de basket cet été, le week-end du 15 août.

J’ai voté contre l’étalement de la dette du club professionnel de basket envers la ville. J’ai d’ailleurs été la seule à voter CONTRE.

Mon intervention « Le feuilleton Basket Professionnel d’Antibes continue. Il y a seulement 2 ans, vous nous vantiez les mérites de l’arrivée d’un gentil investisseur qui allait rembourser la dette du club et permettre à court terme que le basket Pro ne coûte plus rien à la ville. C’était même un argument à la DSP de la salle des sports. Aujourd’hui, un nouveau rebondissement, l’équipe descend en ProB, les recettes ne sont pas assez importantes et la ville doit montrer plus de souplesse vis-à-vis du remboursement de la dette. Non, je ne voterai pas ce nouvel échelonnement de la dette du basket Pro et je pense même que la ville devrait poser un peu plus de questions sur la gestion sportive du club. En effet, posons-nous la question du nombre de jeunes qui ont été champion de France Espoir qui vont jouer en PRO B l’année prochaine au lieu d’aller faire le marché des mercenaires du basket sans club qui viennent un an à Antibes puis repartent. »

J’ai voté pour les différentes délibérations au sujet de la culture, la modification du jury du prix Audiberti qui d’ailleurs permet de rétablir la parité, une convention avec le CCAS et les musées, l’impression de tee-shirt pour le Fort Carré et l’impression de nouveaux catalogues de l’exposition Staël.

J’ai voté CONTRE et j’ai été la seule la composition de la nouvelle commission consultative des services publics locaux.

Mon intervention « Je ne voterai pas ce renouvellement. Je me demande pourquoi INDECOSA – CGT (association de consommateur d’origine syndicale) n’est plus dans cette commission. Et je devance votre réponse sur le fait de leur absence lors du dernier mandat car la Jeune Chambre Economique n’a jamais siégé mais pourtant est de nouveau présente. Je crains donc que ce soit un choix politique ! »

L’Adjoint Amar, en l’absence du Maire me répond ou plutôt tente de répondre avec un mensonge hallucinant quoi disculpe la Jeune Chambre Economique qui n’était pas de la commission au mandat précédent. (FAUX, c’est écrit dans le rapport précédent) et au sujet de la CGT, il me dit qu’ils ont du être appelé mais il ne sait pas vraiment. Cet adjoint a du mal à assumer le fait qu’il va travailler avec ses amis !!

J’ai voté CONTRE les décisions budgétaires modificatives du budget supplémentaire. Mon intervention « Ce budget supplémentaire est à l’image du budget prévisionnel, sans risque et sans grande nouveauté. La seule surprise, c’est l’augmentation des frais d’eau et d’énergie. On devait avoir l’eau la moins chère de France mais là ce n’est pas flagrant. Les dépenses d’énergie sont presque multipliées par 2 alors certes l’augmentation de l’électricité et du gaz est importante mais là aussi, on était les champions de la baisse de la consommation d’électricité il y a quelques mois et maintenant une prévision de dépenses qui double. Que se passe-t-il ? Je constate que l’on ambitionne une grande recette d’amendes de police. Il faut dire qu’il faut bien trouver des recettes pour acheter les « supers » horodateurs. Plus sérieusement, très peu de choses nouvelles dans les dépenses d’investissement : on rajoute de l’argent pour le théâtre, pour la plateforme multimodal qui je l’espère va ouvrir un jour, 100 000 euros pour la cité judiciaire et seulement 26% des dépenses d’investissement du compte subvention équipement pour la politique foncière de la SACEMA soir 660 000 €. Je réitère mes remarques, je ne comprends pas avec le potentiel financier dont la ville dispose que le foyer d’accueil des Sans Domicile Fixe ferme pendant 3 mois, ni que la plan de rénovation des écoles ne soit pas plus ambitieux. Une dernière remarque, il apparait enfin la masse salariale correspondant aux embauches dus à la réforme des rythmes scolaires de 700 000€ mais il existe encore une réserve importante qui pourrait permettre de l’emploi public dans les services à renforcer. »

J’ai voté CONTRE la liste des commissaires de la commission communale des impôts directs

Après 3H30 de débat où le Maire avait plutôt pris son étiquette de député pour dire du mal du gouvernement, la majorité part avec un travail d'été qui est de mettre en place les rythmes scolaires et à retravailler le projet proposé car rectorat et ministre ont maintenant refusé les propositions d'Antibes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article