Drôle de journée : entre colère et compromission !

Publié le

Aujourd'hui, Valls a fait sa conférence sociale avec ses amis. En effet, la CGT a boycotté les tables rondes, suivi par FO et suivi par Solidaires et la FSU.

Ce soir, tout le monde voudrait faire croire que c'est simplement l'effet de quelques personnes en colère ! Mais non, c'est bien n moment important où des syndicats importants veulent montrer qu'il faut que le gouvernement arrête de tout céder aux patrons.

Les médias font évidemment parler ce soir Gattaz, prêt à demander la destruction du code du travail avec le MEDEF et Berger, responsable CFDT, prêt à toutes les compromissions pour accompagner le gouvernement vers le social-libéralisme !

Moi, j'ai choisi mon camp, je suis allée parler avec les salariés du Commerce et le responsable de l'UD-CGT pour travailler à la résistance de la généralisation du travail du dimanche (j'étais la seule responsable politique présente !). Il faut entendre les abus de la grande distribution qui emploie des salariés avec des salaires de misère sans aucun espoir de progression et soumis au pression du pseudo-choix du travail du dimanche ! Mais cela la conférence sociale ne veut pas entendre car Gattaz est le roi et l'idole de Valls.

Pendant ce temps, les députés frondeurs font pschitt........ avec seulement 33 qui s'abstiennent sur les allègements de cotisations patronales du pacte de responsabilité.

Le décalage entre la population, les députés PS, le gouvernement et des responsables syndicaux est de plus en plus important ...

Attention, la cocotte minute boue et ne croyez pas messieurs les ministres que la torpeur de l'été va éteindre la colère !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article