Estrosi refoulé par le tribunal administratif

Publié le

La fédération des Alpes-Maritimes du Parti Communiste se réjouit de la décision du tribunal administratif qui a annulé l’arrêté anti-drapeaux.

C’est une belle claque à la volonté d’autoritarisme du Maire de Nice, M. Christian Estrosi. Et oui, la joie, la fraternité, l’expression de l’internationalisme seront de nouveau possibles à Nice comme partout ailleurs.

Les jeunes communistes et le PCF invitent donc à un rassemblement festif et multicolore samedi 5 juillet à 16H au théâtre de verdure pour célébrer cette victoire du multiculturalisme.


Cécile Dumas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article