2 heures pour le logement !

Publié le

2 heures pour le logement !2 heures pour le logement !
2 heures pour le logement !2 heures pour le logement !

Hier, nous avons marqué des lieux de la Ville d'Antibes où l'on pourrait immédiatement engager des constructions de logements à loyer modéré.

Notre 1er lieu : le terrain Mauro dans le quartier de La Fontonne, un terrain depuis 3 ans appartenant à l'EPFR (Etablissement Public Foncier Régional) et depuis plus rien. Aucun projet de la CASA !!!!!

2ème lieu : un immeuble délaisse depuis près de 30 ans dont le Maire pourrait demander au Préfet de la réquisitionner vers le square Vilmorin à Juan-les-Pins. Un accueil bien peu chaleureux dans ce quartier dont un riverain qui vient nous vociférer sa haine des autres dans les oreilles !

3ème lieu : chemin du Tanit, vers le lycée Audiberti. Une villa avec un joli terrain appartenant à l'Etat et murée. Le terrain pourrait être céder pour la construction de logements à loyer modéré.

4ème lieu : le foyer INch'Allah et La Palombière, chemin de la Garoupe au Cap d'Antibes. Lieu dédié au foyer de l'enfance appartenant au Département suite à une donation et qui vend ce domaine incroyable où des enfants en difficulté familiale sont accueillis et scolarisés dans le secteur. Ils doivent tous partir avant le 1er juin pour que le Département puisse vendre ce domaine à un nouveau milliardaire .... Lamentable !

Et oui, la politique du logement n'est pas bloquée par un manque de foncier mais bien par un manque de volonté politique des élus locaux de l'UMP qui refusent d'accepter que le logement ne doit pas être un luxe mais un DROIT !

Commenter cet article

OSTRIC Serge 24/04/2015 18:17

Il y a comme je l'ai dit la volonté ou pas de construire des logements sociaux mais il y a aussi des bailleurs qui se disent "sociaux" mais qui de fait n'achètent ou ne construisent que des logements de haut de gamme avec des loyers qui n'ont plus rien de sociaux , là aussi il y a une bataille à mener quand le bailleur qui se dit le plus important de France ne choisi plus que des logements PLUS au lieu de PLAI . Alors c'est fait finement , pas d'un coup mais petit à petit , mais dans quelques années les ménages les plus en difficulté n'auront plus accès aux logements de ce grand bailleurs, ce n'est pas normal

OSTRIC Serge 24/04/2015 17:59

C'est une évidence et il ne faut chercher beaucoup pour trouver des terrains ou même des constructions qu'serait facile de transformer en logement, la seule chose qui manque c'est la volonté de faire et à certains endroits comme la Cote d'Azur c'est la volonté de ne pas faire du logement social qui est le mot d'ordre. La-bas seuls les riches ou les très riches ont le droits d'y habiter