Hollande : le VRP des Caraïbes

Publié le

Hollande : le VRP des Caraïbes

EDITO de la semaine du Patriote Côte d'Azur

François Hollande continue sa stratégie d’évitement des débats européens et français en s’offrant 5 jours dans les Caraïbes.

Que ce soit en Martinique, en Guadeloupe, à St Martin ou à St Barthélémy, les habitants de ces îles ont cru que c’était noël au printemps ! Antenne de sécurité sociale à St Barthélémy, renfort de gendarmes à St Martin, projet d’un Erasmus caribéen, installation d’un cyclotron en Martinique …Cela ressemble à des promesses électorales quand on connaît la position du gouvernement sur les réductions des dépenses publiques.

D’ailleurs Elie Domota, syndicaliste guadeloupéen, accuse clairement le Président Hollande de lancer sa campagne 2017.

Des conditions sociales de ces îles caribéennes, peu d’écho mais la visite à Cuba, les médias en font des pages et des pages.

On aura tout entendu, entre celles et ceux qui considèrent les cubains comme des traites à la cause révolutionnaire en ouvrant leur pays, entre celles et ceux qui donnent des leçons de démocratie et de stratégie politique aux cubains, la mesure et l’objectivité n’ont jamais été les qualités premières des européens pour parler de Cuba.

Evidemment les éditorialistes politiques en France regrettent que personne ne parle Droits de l’homme à Cuba, sujet jamais demandé quand le Président se déplace au Qatar ou en Arabie Saoudite qui sont sûrement des exemples de liberté d’expression.

Dans tous ces voyages, où est la place de l’Humain, des progrès sociaux, des mesures de prévention contre le réchauffement climatique, le droit au déplacement ?

Est-ce que le terme mondialisation n’est que celui des riches industrielles avec comme agent commercial le président de la république ?

Cécile Dumas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article