mon edito de cette semaine dans le patriote côte d'azur

Publié le

mon edito de cette semaine dans le patriote côte d'azur

Economie du tourisme, et alors ?

Nous sommes un peu près à la mi-saison et comme d’habitude dans notre département, l’été est chaud !

Oui, on peut donner plusieurs sens à cette expression : difficultés à circuler, lieux publics bondés, condition de travail difficile, à cause de la chaleur surenchères extrémistes des propos d’Estrosi et de Ciotti, caprices des ultra-riches qui ne supportent le partage de lieux publics…. C’est tout cela une saison touristique sur le littoral !

Mas c’est aussi les emplois saisonniers qui font peut-être baisser un peu le chômage dans notre département mais qui ne résout aucun problème social. Ils représentent simplement une petite parenthèse dans une année de galère.

Comme souvent, la saison touristique est aussi souvent l’étalage des inégalités : des propriétaires des yachts du quai des milliardaires à la famille qui loue un mobilhome au camping pour montrer la mer à leurs enfants, il y a sans aucun un écart d’échelle insupportable.

Nous sentons bien avec l’histoire de la privatisation de la plage de Vallauris par le roi d’Arabie Saoudite et le discours du Sous-Préfet qui justifie un non-respect de la loi du littoral par le fait que le pouvoir d’achat de cette famille et de ses amis est trop important pour ne pas obéir à ses caprices que notre département peut redevenir un simple lieu de tourisme de luxe avec quelques grands groupes de luxe qui en profitent.

La vision de l’économie du tourisme sera un des enjeux de la campagne des élections régionales. Dans ce domaine comme bien d’autres, nous devons porter très fortement notre volonté de réduire les inégalités. Non, l’argent ne peut pas tout acheter. La mer et la montagne sont à tout le monde donc militons pour le droit aux vacances à toutes et tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article