Journée internationale de la paix

Publié le

Journée internationale de la paix
Journée internationale de la paix

Voici ma déclaration fate à la plage du Ponteil ce soir à Antibes

En cette journée internationale de la paix, le 21 septembre, nous avons voulu nous réunir face à la méditerranée qui a été si longtemps le berceau de l’humanité et qui malheureusement à cause des guerres devient le cimetière de cette même humanité.

C’est pour nous, militants communistes intolérables de laisser tomber ce mot Paix. Jaurès disait « La grande paix humaine est possible », il faut le répéter sans relâche et ne jamais renoncer à l’application de cette phrase.

Jaurès disait aussi « On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre ». François Hollande doit relire Jaurès et l’entendre. Une fois encore, le Président français envisage de bombarder la Syrie en dehors de tout mandat de l’ONU ! Face au chaos général en Syrie encore plus qu’ailleurs, il est urgent que les acteurs du conflit s’assoient autour d’une table pour négocier sous l’égide de l’ONU.

ONU qui doit se réveiller et s’imposer comme le négociateur incontournable.

Le terrorisme se nourrit du désespoir, de l’ignorance et du manque d’avenir. Opposons-lui la force de l’égalité, de la coopération , de la négociation et l’espoir de nouveaux progrès.

Combattre le terrorisme, c’est aussi cesser l’hypocrisie et mener un vrai bras de fer avec les états complices et assécher leurs circuits de financement.

Mobilisons-nous pour la paix, pour la solidarité et l’accueil des réfugiés et des migrants.

Grâce à l’engagement citoyen devant l’insoutenable situation des réfugiés, les verrous de l’égoisme s’ouvrent un peu mais cela est bien insuffisant par rapport à la situation.

N’acceptons pas le tri des réfugiés, l’égoïsme de l’Europe forteresse a été trop meurtrier, ce sont 29000 morts en 10 ans en Méditerranée et aux portes de l’Europe. Les dirigeants européens doivent se sentir responsable de ces 29000 vies perdues en exil.

C’est intolérable, tout comme il est intolérable de voir la construction de multiples murs au 21ème siècle.

Il y a des mesures d’urgence à prendre pour accueillir ces réfugiés et ces migrants qui fuient guerre, dictature, famine, torture ….

Et pour stopper toute polémique inutile et faire taire celles et ceux qui n’ont que le mot préférence nationale à la bouche et qu’il faut s’occuper en priorité des gens en difficulté de chez nous. Je leur réponds clairement qu’en 2014, un article du Figaro, pas un journal que l’on peut qualifier de gauche annonçait 11 millions de logements inoccupés en Europe dont 2,4 millions en France.

Non ce n’est pas l’accueil des réfugiés qui créent la crise du logement mais bien les spéculations immobilières et les choix politiques de favoriser ces investissements qui ne servent à rien.

C’est la même chose que les aides directes aux réfugiés. Est-ce qu’ici en regardant la Cap d’Antibes ou le quai des milliardaires, on ose dire qu’il n’y a plus d’argent .

Alors stop aux discours haineux et aux arguments fallacieux !

Libérons notre parole, exigeons la paix et l’accueil des réfugiés.

La région PACA a enfin réagi à nos multiples sollicitations avec des décisions intéressantes la semaine dernière . Mais il faut maintenant aller plus loin dans notre département. Plus de 200 personnes vivent dans des conditions indécentes à Vintimille, il faut ouvrir la caserne de Roquebrune pour les accueillir décement et leur permettre de choisir le pays où ils veulent demander le droit d’asile. Aujourd’hui, des mineurs isolés sont hébergés au CIV de Valbonne, il faut maintenant favoriser leur scolarisation. Les élus locaux, les élus du département doivent se mettre autour d’une table pour ouvrir des lieux d’accueil. Le foyer Inch’Allah, toujours pas vendu peut rouvrir et accueillir des familles…

Le bassin méditerranéen ne peut pas rester insensible à tout cela, c’est le berceau des mélanges de civilisation. Mobilisons-nous pour la solidarité, pour un accueil digne des réfugiés.

Commenter cet article