Carnet de campagne

Publié le

Carnet de campagne
Carnet de campagne

Je continue mon parcours du département.

Vendredi, une bonne journée qui commence à 6h30 devant le centre de tri de Jules Grec à Antibes pour s'adresser aux postiers.

Nous avons ensuite parcouru avec une dizaine de camarades de la section des quartiers d'Antibes, puis passage au restaurant d'entreprises de Sophia-Antipolis, puis retour dans les quartiers d'Antibes.

Ce sont des milliers de tracts distribués pour informer de l'existence d'une liste du rassemblement FDG/EELV, ce sont des dizaines de discussions dans les rues ou aux portes des entreprises.

On nous bassine souvent que les français ne veulent plus entendre parler de politique, cela ne représente vraiment pas la réalité des débats mais par contre ils ne veulent plus être trompés Ils veulent que l'on réponde à leurs besoins et ne supportent plus les promesses.

Samedi, passage sur différents marchés à Beausoleil et à Menton. Là aussi, il faut sortir des clichés de villes riches où tout va bien. Combien de discussions à Beausoleil avec des salariés mal payés qui travaillent dans les villas ou appartement de luxe à Monaco ou ailleurs.

Les inégalités ne sont plus supportables te nos propositions sont porteuses d'égalité et de partage des richesses.

Samedi soir, une petite virée à St Martin de Vésubie pour assister à une conférence de Chrsitian Pellicani sur le climat dans une librairie.

Et dimanche, réunion de travail à Breil sur Roya pour organiser et amplifier la campagne à partir d'une plateforme du style "Que voulons-nous pour notre vallée ?"

Voilà la campagne est bien lancée et ne demande qu'à continuer à se développer.

Bravo aux camarades qui sont allés rencontrer les usagers des chemins de fer de Provence lors de leur déplacement au stade.

Commenter cet article