Un samedi de communiste...

Publié le

Un samedi de communiste...
Un samedi de communiste...

J'entends parfois dire que le militantisme dans un parti est trop prenant, est compliqué, cela fait des contraintes en plus... on n'a pas le temps !

Mais c'est aussi des moments de fraternité, de rencontre, de débat essentiels pour ne pas désespérer de l'Etat de cette société et pour garder toujours espoir en l'être humain.

Vendredi, on m' a offert un livre avec une petite dédicace et cette phrase d'Aimé Césaire,

« J’ai toujours un espoir parce que je crois en l’homme. C’est peut-être stupide. La voie de l’homme est d’accomplir l’humanité, de prendre conscience de soi-même. »

J'ai en effet cet espoir et depuis une semaine je traverse le département pour le partager.

Samedi matin, un rendez-vous dans notre local à Antibes pour se retrouver avec les militants communistes, des sympathisants, les "galériens du logement" autour d'un moment de fraternité de bons plats pour délier les conversations. Ensemble, nous faisons de nouveaux projets, tous prêts pour aller au milieu de la population débattre, convaincre et ne jamais se résigner.

L'après-midi, nous partons ensemble à la manifestation à Nice contre la prolongation de l'Etat d'Urgence et contre la déchéance de nationalité. On retrouve là des militants associatifs, des représentants du monde culturel, de la justice. Plus de 1000 personnes dans les rues de Nice qui défilent jusqu'au Palais Sarde.

Voilà un samedi de communiste et pas de contrainte mais beaucoup de discussions et une satisfaction de mettre toute son énergie pour débloquer les débats. Continuons à démontrer que les chaines d'information ne représentent pas la vérité absolues; La pensée unique n'existe pas dans notre pays.

Commenter cet article