Voeux de la fédération du PCF

Publié le

Voeux de la fédération du PCF

La fédération du PCF06 circule dans le département pour les voeux. Vendredi dernier, nous étions à La Trinité pour une soirée fraternelle et conviviale.

Stéphane Poulet, a introduit la soirée en ne regrettant pas que 2015 se termine, Guy Gibello, conseiller municipal à La Trinité a appelé à la lutte contre la fermeture de ma gare et voici des extraits de ma prise de parole.

« Il est largement temps de mettre l’année 2015 derrière nous et d’ouvrir grand les portes à 2016. Certes, il n’est pas très difficile d’avoir envie d’oublier 2015, une année terrible sur le plan social, sur le plan des inégalités, sur le plan de la paix et des libertés et sur le plan électoral. »…..

…. « Alors avant que vous ne partiez tous car je vous ai déprimé en vous rappelant tout cela, je vous souhaite, je nous souhaite à toutes et à tous une bonne année 2016.

Souhaitons-nous au moins une chose qu’elle soit meilleure que 2015 et surtout que les idées progressistes soient plus d’actualité. Et pour cela, nous savons qu’il faut des militants communistes, progressistes, écologistes, de gauche en pleine forme, plein d’énergie et d’espoir. » ….

… « Oui, en ce début d’année, le débat politique est trop souvent bloqué, confisqué par les médias qui ne voudraient parler que de la déchéance de nationalité, de l’état d’urgence et cultiver le sentiment de peur.

Débat politique piégé par le tripartisme que tout le monde voudrait installer PS-LR-FN.

Difficile de trouver à sourire en ce début d’année mais cependant je ne peux pas m’empêcher de me moquer de la droite avec leur nouveau sport et leur nouvelle théorie « je regrette ce que j’ai fait avant, je vais changer » ….

Et oui, le changement n’est vraiment pas de droite !

Alors au milieu de tout cela, souhaitons-nous que 2016 soit l’année de la reconstruction de la Gauche, l’année du débat à gauche, d’un débat ouvert qui regarde la société en face sans tabou, sans nostalgie et sans préalable.

« Je veux d’ailleurs terminer ces vœux par un clin d’œil à cette jeunesse si malmenée actuellement en citant une phrase d’un artiste, d’un auteur de leur âge, le rappeur français Kerry James qui dit dans une chanson « Y a pas une couleur qui t’immunise contre la douleur, pas une couleur qui te rende supérieur. »

Cette simple phrase pour terminer sur l’espoir d’une jeune génération qui sait toujours mettre en mot la tolérance et l’antiracisme.

Les prochains rendez-vous sont mercredi 27 janvier à 17H au local St Roch à Nice pour les voeux à la presse, aux syndicalistes et aux associations

Puis vendredi 29 janvier au local de Cannes à parti de 18H

Et enfin le 30 janvier, à domicile, au local d'Antibes à partir de 11H.

Commenter cet article