Voeux du PCF06 à la presse, aux syndicalistes

Publié le

Voeux du PCF06 à la presse, aux syndicalistes

Extrait de mon intervention et l'article de NIce Matin

Souhaitons-nous au moins une chose, que 2016 soit meilleure que 2015 et surtout que les idées progressistes soient plus d’actualité.

Le parti communiste veut être un élément moteur permettant de remettre au centre des débats des réponses progressistes à la société.

Durant toute cette année 2016, année pour nous de congrès, nous ne nous enfermerons pas entre nous pour nous regarder le nombril et s’auto-centrer sur le parti communiste français.

Nous serons au côté de toute la population pour résister aux mauvais coups du patronat, du gouvernement ou des élus de notre département.

Nous combattrons les petites phrases de Macron ou Le Guen qui voudraient être présenter comme des vérités inéluctables et dictés les prochaines réformes comme « la vie d’un entrepreneur est plus difficile que celle d’un salarié » ou « qu’il y a trop de syndicats en France et cela affaiblit le dialogue social ».

Mais nous voulons surtout débloquer le débat politique qui ne doit pas porter simplement sur la déchéance de nationalité, l’état d’urgence et entretenir le sentiment de peur.

(..../.....)

A ce sujet, je veux saluer la démission aujourd’hui de Christiane Taubira et dire que par ce geste, elle donne du poids à ses valeurs de Gauche et souhaitons qu’elle fasse de cette démission un acte fort et qu’elle vienne débattre avec toutes celles et ceux qui veulent reconstruire la Gauche.

Le dernier alibi de Gauche du gouvernement a démissionné aujourd’hui.

Alors vous pouvez constater que l’on est très loin d’un quelconque comité de liaison proposé par le PS06.

Nous avons bien trop de divergence politique avec le PS et les responsables du PS pour pouvoir parler de comité de liaison.

Dans notre objectif de reconstruction de la Gauche, ce n’est pas le PS qui est au cœur de nos débats mais bien les contenus politiques du style un pacte de 20 à 30 mesures urgentes pour répondre aux urgences sociales et un projet d’avenir pour une société nouvelle à plus long terme qui revendique la paix, le partage des richesses, l’égalité des droits, la liberté et la fraternité.

Nous ne pouvons pas accepter de résumer l’année 2016 à une année où on laisse s’établir le schéma pré-établi des présidentielles de 2017 avec Hollande, Sarkozy et Marine Le Pen ou Hollande, Juppé, Le Pen.

Nous mettrons toute notre énergie communiste pour que l’année 2016 soit l’année de la reconstruction de la Gauche, l’année du débat à gauche, d’un débat ouvert qui regarde la société en face sans tabou, sans nostalgie et sans préalable. Nous savons que nous sommes face à un énorme défi mais nous prendrons nos responsabilités, nous refusons l’idée que le renoncement et la régression soient inéluctable. Nous sommes nous, des militants de l’espoir, de la paix et du progrès !

C’est aussi dans cet objectif que nous regardons avec intérêt les espaces qui s’ouvrent pour débattre d’un projet de gauche et d’une candidature unique portant les valeurs de gauche, nous débattons avec toutes ces personnes qui ont lancé des appels à cette construction pour 2017 autour d’un projet.

Nous ne restons pas sur des schémas classiques, comme si la société n’avait pas changé, comme si nous avions les réponses à tous les problèmes posés par la population.

Dites le bien à tout le monde, nous ne sommes ni résignés, ni aigris, ni fatigués. Nous sommes d’inlassables militants de Gauche au service du progrès et du changement.

Vous savez Coluche avait dit un jour « La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l’espoir et le brise ». Il disait cela dans les années 1984 je crois donc dans le 1er mandat de Mitterand.

Et bien je crois que ce gouvernement est arrivé à l’ultime de cette phrase et je souhaite que 2016 soit une année de renforcement, de nouvelles adhésions, de nouvelles forces militantes, de nouvelles énergies, de nouveaux lecteurs du Patriote.

Commenter cet article