Comment les médias s'emparent d'un concert ...

Publié le

Comment les médias s'emparent d'un concert ...Comment les médias s'emparent d'un concert ...

Alors tout d'abord, j'avoue, j'aurai tellement aimé être dans les 500000 personnes du stade de La Havane pour entendre les Rolling Stones mais aussi pour parler aux Cubains qui assistaient à cela.

Du coup, ce matin, je m'empare de la presse pour avoir une idée de ce concert emblématique qui rentrera dans l'histoire mais il y rentrera d'autant plus si les américains arrêtent de donner des leçons et travaillent à vraiment lever le blocus.

Et comme souvent, les commentaires m'agacent considérablement.

Comme si les cubains avaient attendu la venue des Stones pour découvrir le rock et même la musique. Ils n'ont attendu personne et dans la Havane, pas une rue ne respire pas la musique.

Tous les journalistes aujourd'hui s'entendent pour faire passer les cubains comme des victimes du pouvoir politique et de leur pays. En revanche, pas un mot sur le blocus américain qui sévit depuis 1962 et qui a été renforcé en 1992. Allez une seule question, quel pays aurait pu résister à un tel blocus de plus de 50 ans ?

Alors non je ne suis pas de celle qui défend le parti unique et la presse cubaine n'est pas un exemple mais "la soupe", les leçons et le manque de professionnalisme des "bien-pensants" des journaux et médias aux mains des grandes fortunes européennes sont particulièrement pénibles et sont pour moi un déshonneur à ce que l'on appelle la liberté de la presse et des médias.

Et je ne suis pas la seule à penser cela, je suis allée voir hier le nouveau spectacle de Sophia Aram "le fond de l'air effraie" et elle en parle fortement de tous ces "bien-pensants" des plateaux médiatiques. Au passage, dans ce spectacle, elle livre un vibrant et caustique hommage à Charb et à Charlie Hebdo. Bravo Sophia pour ta lucidité et ton franc-parler !

Au fait, elle est de Gauche et oui elle le dit comme ça ....

Commenter cet article