Corruption : la France parle souvent des autres ...

Publié le

Corruption : la France parle souvent des autres ...

Il y a 23 ans, Michel Sapin alors ministre de l’Economie du gouvernement Bérégovoy promettait de s’attaquer au fléau de la corruption. Et oui, le renouvellement de la vie politique est un vaste sujet..

A l’époque il disait « l’argent qui crée, c’est bien mais l’argent qui corrompt, il faut combattre »

Force est de constater que ces paroles sont restées vaines. Du coup M. Sapin essaie de se racheter après des remarques de l’OCDE et l’ONG Transparency internationale qui étudie les indices de corruption de chaque pays de près.

Et là surprise, malgré l’absence de toute condamnation de la justice française concernant la corruption, la France ne se classe que 26ème sur 175 pays étudiés, à égalité avec l’Estonie et le Qatar. En 10 ans, la place de la France n’a jamais été aussi basse. Elle n’est que le 10ème pays dans le classement de l’Europe.

Du coup, Michel Sapin s’apprête à présenter demain au Conseil des ministres, un projet de loi « pour la transparence de la vie économique » censé permettre à la France de rattraper son retard.

Mais avant toute discussion de cette loi, le Conseil d’Etat a déjà retoqué un article de la loi permettant une espèce de « plaider coupable » à la française et des amendes financières des entreprises convaincues de corruption. Et la proposition ne porte toujours pas une volonté inaltérable de donner des moyens à la justice pour lutter contre la corruption. Cette loi ne définit toujours pas ce que l’on appelle le « lobbying ».

Alors oui, cette loi ne fera sûrement pas l’actualité surtout si elle est amoindrie et semble partie pour un nouvel échec du ministre comme il y a 23 ans !

Commenter cet article