Interdit d'informer à Cannes

Publié le

Interdit d'informer à Cannes

Communiqué envoyé aux médias aujourd'hui.

NON, ON NE SE TAIRA PAS !

Cet après-midi, les syndicats CGT et FO de l’Hôtellerie et de la restauration du Bassin Cannois avaient prévu d’informer les festivaliers de leur refus de la précarité des emplois dans les palaces cannois.

En effet, dans tous ces palaces, lieux de luxe où tout est permis avec un gros portefeuille généralisent les contrats d’extra à l’heure pour éviter les contrats saisonniers ou les CDI.

Mais l’information sur le domaine public à Cannes est interdite sauf peut-être si elle est payante…

En effet, la police est venue expliquer aux militants que la distribution de tracts était interdite sur le domaine public par un arrêté préfectoral.

Les militants ont dû distribuer leurs informations en restant derrière un « trait » qui représentait le domaine privé du Carlton, la police nationale nous explique que c’est la loi.

Quelle loi ? Celle du silence ou de la sélection d’information !

Les flyers pour les soirées du festival ne sont pas interdits de distribution.

Au-delà du fait que la Préfecture des Alpes-Maritimes ne fasse pas vraiment la différence entre une manifestation et une distribution de tracts, il est inacceptable que le domaine public n’appartienne plus au public et que l’information soit à ce point muselé durant le festival !

Cette atteinte à l’expression est intolérable. Décidément cette semaine est bien morose pour la démocratie : 49-3 puis interdiction de distribuer des tracts sur le domaine public !

Au nom du PCF06, j’apporte tout mon soutien à ces salariés qui prennent une partie de leur temps libéré pour informer la population de la précarisation à outrance des personnels des palaces cannois durant le festival et signaler au passage que la loi et le code du travail sont très loin d’être appliqués dans ces palaces avec la complicité du ministère du travail qui ne donne aucun résultat d’une soi-disant enquête au sujet de cette précarité !

Cécile Dumas

Secrétaire départementale du PCF06

Commenter cet article