Logement : campagne #on attend quoi

Publié le

Logement : campagne #on attend quoi
Logement : campagne #on attend quoi
Logement : campagne #on attend quoi

Plus de 60 ans après l’appel historique de l’abbé Pierre sur le mal-logement de l’hiver 54, la fondation qui porte son nom lance une campagne pour intervenir dans le débat de la campagne des échéances 2017. Plateforme numérique www.onattendquoi, débat, texte du rappel à signer, la fondation veut porter un message de combat et d’espoir.

La fin du moins d’octobre est une date importante pour beaucoup de personnes, cela représente la trêve hivernale où les expulsions locatives ne sont plus possibles. C’est donc une période de soulagement pour  près de 2000 foyers dans notre département qui sont menacés d’expulsions mais malheureusement pour nombreux d’entre eux, cela ne représente qu’un délai et pas l’installation dans un logement pérenne.

Dans un département comme le nôtre qui manque de plus de 80 000 logements sociaux, qui possède plus de 100 000 logements sans occupant, le droit au logement est une lutte de tous les jours et devient d’ailleurs un vrai problème d’attractivité de notre département d’après les services de la préfecture. Cette lutte pour le droit au logement n’est pas récente, l’appel de l’Abbé Pierre de l’hiver 54 a marqué un moment fort de cette bataille et la fondation qui porte son nom renouvèle une grande campagne pour mettre au milieu du débat présidentielle l’accès à un logement décent.

Evidemment cette campagne prend des méthodes nouvelles de communication par rapport à l’hiver 54, plateforme numérique, grande campagne d’affichage que l’on rêve de voir sur les murs des Alpes-Maritimes, parrains et marraines un peu « people » pour porter le message, un réalisme percutant des slogans , un texte appelé rappel à signer mais aussi montrer des solutions innovantes et la possibilité de faire autrement pour stopper les inégalités dues au logement.

Sur cette plateforme tout comme sur les murs de différentes grandes villes, on peut lire les questionnements suivants. À la ville, à la campagne, jeunes, adultes ou plus âgés, près de 12 millions de personnes sont touchées de près ou de loin par la crise du logement. Pourtant la France est la 6e puissance mondiale : #onattendquoi pour mettre un peu de cette puissance au service du logement ?

La France compte entre autres 3 des meilleures entreprises de construction au monde, #onattendquoi pour bâtir les 500 000 logements dont on a besoin ?

La France accueille des millions de touristes chaque année : #onattendquoi pour accueillir les dizaines de milliers de personnes migrantes qui fuient la guerre ?

On dénombre près de 3 millions de logements sans occupant pour y loger les 140000 personnes sans domicile fixe, #on attend quoi ?

Les paradoxes exprimés dans ces questionnements souhaitent mettre au cœur des débats politiques la politique du logement.

Commenter cet article