Un grand rassemblement devant le tribunal

Publié le

Un grand rassemblement devant le tribunal

Désolée de vous avoir quitter au milieu de l'après midi mais le mercredi, il faut boucler le patriote et sortir un journal toutes les semaines n'est pas toujours simple avec une toute petite équipe alors abonnez-vous, achetez-le pour soutenir les idées progressistes. Le nombre de personnes dans ce rassemblement était très intéressant et la démonstration que la solidarité existe dans le 06, il faut que cela dure et ne rien lâcher pour les réfugiés et pour les camarades devant les tribunaux.

Voici en avant première mon édito de cette semaine.

La solidarité n’est pas un délit !

Depuis plusieurs mois, la solidarité s’organise autour de l’accueil des réfugiés et face au silence de la France et de l’Italie. Le centre d’hébergement de la croix rouge à Vintimille déborde et laisse de côté des dizaines et des dizaines de jeunes réfugiés qui vivent dehors, sous les ponts. D’ailleurs, dès les premières intempéries, un nouvel accident dramatique a eu lieu, 5 jeunes réfugiés ont été emmenés par les flots de la Roya dont 1 n’est toujours pas retrouvé. Combien de morts faudra-t-il compter pour que l’ouverture d’un centre d’accueil soit obtenue ?

Comment accepter l’arrêté municipal du Maire de Vintimille qui pénalise le fait de donner à manger aux réfugiés dans les rues de sa ville ?

Comment accepter que des citoyens solidaires qui fassent preuve d’humanité en donnant à manger à un adolescent pris de malaise se retrouve en garde à vue pendant 27 heures à Police des Frontières à Menton avec des policiers qui font preuve de mépris, d’accusation et distillant des propos indécents ?

De quoi la France a-t-elle peur ? De sa capacité à accueillir, de sa capacité à résister à l’inhumanité, de ses valeurs de solidarité, de fraternité, de liberté ?

Il est inacceptable que la seule réponse de la France à la situation des réfugiés soit la criminalisation de la solidarité.

Non la solidarité n’est pas un délit, par contre la non-assistance de personnes en danger l’est.

Notre journal, les militants communistes ont choisi la solidarité envers les citoyens appelés à comparaître devant la justice et envers les réfugiés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article