Conférence de presse du 9 décembre 2016

Publié le

Conférence de presse du 9 décembre 2016

Un an de droite à la Région

Et les dégâts sont déjà nombreux !

 

Cela fait maintenant un an que Christian Estrosi est Président de la Région PACA. La droite et l’extrême-droite se partagent les sièges de l’assemblée régionale et parfois les mêmes idées comme par exemple la motion anti-migrants.

Comme nous le savions, le FN est bien incapable de proposer quelque chose de constructif pour notre Région. Leur seul acte d’opposition est de crier au plagiat sur la motion anti-migrants ou encore concernant la vente d’objets publicitaires de la Région lors d’une initiative de leur parti.

La Conférence Régionale Consultative à laquelle nous avons décidé de participer s’est réunie 2 fois durant l’année 2016. La 1ère fois après les débats budgétaires et la 2ème fois avec un débat « fourretout » de 2 heures et une conférence d’un professeur de Droit Public. Cette 2ème conférence régionale consultative a été repoussée à une date ultérieure !

Au-delà de la constitution grandement contestable où les partis politiques se retrouvent à côté des représentants religieux, ce qui pour nous, n’est pas un bon signe pour la laïcité, nous voyons bien la limite des mots « écoute, respect, consultation » dans la bouche de M. Estrosi.

Cependant, le Parti Communiste ne se désintéresse pas de ce qui se passe à la Région et nous ne laisserons pas la majorité de M. Estrosi défaire tout ce que le Front de Gauche et plus largement tout ce que la majorité de Gauche ont construit, durant trois mandats avec les acteurs concernés.

Son premier geste a été d’annuler une mesure en faveur du logement social que le Front de Gauche avait initiée. Les communes hors la loi SRU retrouve leur tranquillité et les encouragements de la région pour continuer à être hors la loi.

Estrosi est comme prévu le bon élève de l’austérité. Il réduit le budget de 2,06 Millions d’euros sans se soucier des besoins de la population de notre Région.

Depuis un an, c’est restriction sur tous les budgets concernant les lycées, la formation professionnelle, l’économie Sociale et Solidaire et le fonctionnement des TER, c’est la suppression du Pass Santé et du Pass Culture. C’est une politique qui fragilise les jeunes, les salariés, un nouveau mode de développement, le droit à se déplacer …

Et tout cela s’accompagne du délire sécuritaire bien connu de M. Estrosi avec l’instauration d’un Pass Sécurité de 250 Millions d’Euros avec un développement fou de son « jouet favori » les caméras de video-surveillance, permettre aux forces de l’ordre de voyager gratuitement, acheter des armes aux forces de l’ordre, construire des gendarmeries et rénover des commissariats.

M. Estrosi a l’art de déborder des compétences de la Région quand il parle sécurité !

Au sujet de l’emploi, il y a un an, la majorité LR nous expliquait qu’il allait attirer de multiples entreprises, doubler la création d’emplois privés et lutter contre le chômage.

1 an après ces déclarations, les chiffres sont tenaces car en région PACA, tous les chiffres du chômage sont plus mauvais que les chiffres nationaux.

D’après la DIRRECTE, en octobre 2016, le nombre de demandeurs d’emplois catégorie A, B, C augmente de 0,5% sur 3 mois et +1,9% sur un an.

Comme quoi, appliquer l’austérité et le manque d’investissement public est une embuche totale à la lutte contre le chômage.

En bon homme de droite et laboratoire de Fillon, Estrosi veut réduire les dépenses de fonctionnement et en particulier la masse salariale. Il désorganise les services de la Région. Sa cible est évidemment les fonctionnaires avec 150 départs à la retraite non remplacés d’ici la fin du mandat et la remise en cause du temps de travail des employés de la Région.

La droite et l’extrême-droite est d’accord sur ce sujet : les fonctionnaires, pour eux, sont un coût et il faut en supprimer un maximum. Drôle de manière de lutter contre le chômage la suppression d’emploi, non ?

Pour terminer, un sujet qui le dépasse : le transport !

Nous connaissons son objectif : ouvrir les TER à la concurrence et favoriser les bus par rapport aux trains avec comme alibi dépenser moins pour la SNCF sans se soucier des besoins de la population et des tarifs sociaux obtenus par les élus Front de Gauche. Nous le savons, la négociation de la Convention Région/SNCF est un enjeu fondamental pour notre région.

Cette négociation ne peut pas se faire dans un tête à tête au sommet et nous déplorons la fin des comités de ligne.

Avec les usagers, les salariés de la SNCF, le PCF se battra pour mettre sa stratégie d’ouverture à la  concurrence en échec.

Les transports en commun ont besoin dans notre région d’un énorme investissement et négliger ce sujet, c’est mépriser le développement économique et les dangers du réchauffement climatique.

Marseille et Nice sont le Top 10 des villes les plus embouteillées de France et de l’air le plus souvent pollué.

Alors M. Estrosi se croit toujours Maire de Nice, député des Alpes-Maritimes mais a-t-il compris qu’il est aussi Président de la Région ou est-ce un territoire un peu grand pour lui ?

Et bien nous ne le laisserons pas faire. La Conférence régionale Consultative n’est sûrement pas l’outil nécessaire pour intervenir mais nous ferons en sorte de porter les revendications des habitants et des salariés.

Nous allons créer un espace régional participatif ouvert aux syndicats, associations et citoyens contre ces politiques de régression sociales et économiques et pour bâtir un projet alternatif.

Nous serons présents le 13 décembre sur le parvis de la Région au côté des personnels et de leurs syndicats combattifs.

Commenter cet article