Bonne année

Publié le

Bonne année

2017 : une année meilleure …

Comme tout début d’année, il est d’actualité de jouer avec les mots pour formuler des vœux, des souhaits, des résolutions, des messages d’espoir…. Ces formulations peuvent être parfois un peu routinières et un peu éloignées de la réalité et des sentiments du moment mais les messages d’espoir restent importants dans un monde qui peut paraître un peu fou et souvent très violent.

En politique, pour commencer une année électorale, il est de bon ton de faire des prévisions, des pronostics… Je vais laisser cela aux commentateurs, analystes ou « rois des sondages » des chaînes d’information du P.A.F. (Paysage Audiovisuelle Français). Je vais les laisser parler pendant des heures sur des scénarios de politique fiction qui n’engagent que leur responsabilité et qui négligent le débat d’idées et simplement leur rappeler leurs multiples erreurs d’analyses depuis des mois :le Brexit, l’élection de Trump, la victoire de Fillon aux primaires, le renoncement de Hollande…

Pour illustrer mon souhait concernant les élections présidentielles et législatives de 2017, je citerai cette phrase de Nelson Mandela « Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs ».

Une année, c’est aussi du temps qui s’écoule et on sait ce que l’on quitte mais on ne sait jamais ce que l’on prend. Ainsi, on peut être satisfait d’en terminer avec 2016 mais il est fondamental d’être actif pour construire 2017. L’avantage du présent et de l’avenir est bien de pouvoir espérer mettre en route des projets individuels et collectifs pour construire et non pas subir ou simplement commenter les évènements.

Je souhaite donc que l’année 2017 soit marquée par la multiplication d’initiatives de luttes bien sûr, mais aussi de gestes de solidarité, de justice sociale, de tolérance, de paix, de réflexions collectives, de dynamisme dans les associations, dans les partis politiques…Souhaitons dès ce mois de janvier que le délit de solidarité ne soit pas à l’ordre du jour et que les citoyens solidaires des réfugiés de notre département ne soient pas condamnés.

Pour finir avec un peu d’humour, élément essentiel de la vie qu’il faut toujours conserver dans toutes les situations.

2017 est un nombre premier, il n’a donc aucun diviseur autre que lui-même. Alors souhaitons que cette année soit à la hauteur des propriétés mathématiques, que ce soit une année de rassemblement où le vivre ensemble soit renforcé.

Je souhaite que 2017 soit une année importante, marquante pour la reconstruction de la gauche de transformation sociale. Construction indispensable pour l’avenir, une construction moderne d’un projet de société en capacité de redonner de l’espoir, en capacité de redonner confiance en la politique, en capacité de redonner de la place à noter jeunesse, en capacité de construire de nouveaux progrès sociaux, écologiques, démocratiques, scientifiques, humains….

Bonne année à toutes et à tous et bonne année au Parti Communiste Français.

Commenter cet article