des urgences politiques ...

Publié le

des urgences politiques ...

Aujourd'hui, pas moins de 51 associations qui luttent contre la pauvreté et le mal-logement tirent la sonnette d'alarme et alertent les candidats, ou futurs candidats aux élections présidentielles sur l'explosion de la pauvreté dans notre pays.

Ces associations expliquent la situation, l'explosion des travailleurs pauvres, et veulent casser les clichés ou encore pire les idées fausses des responsables politiques. Il faudrait que messieurs Ciotti, Estrosi, Leonetti lisent leur texte et les rencontrent.

La pauvreté touche 9 millions de personnes en France.

Mardi dernier à ma permanence d'élue à Antibes, 2 exemples de spirale de la pauvreté :

- une femme, suite à une divorce un peu difficile, se retrouve seule avec un enfant, avec un CDI de 10 à 15 heures (et oui, le code du travail en est là !) donc elle ne peut plus payer le loyer. Et paf expulsion pour une dette de 3600€ ! Et dire que Christine Lagarde a joué avec 400 millions d'euros d'argent public et elle, elle n'est que négligente !

- une jeune femme de 19 ans avec le RSA qui vient d'accoucher d'un enfant très prématuré, obligée de vivre avec ses parents dans un 2 pièces.

Et oui, la pauvreté n'a pas d'âge et elle peut toucher tout le monde alors réglons-là !

Ma colère du jour est aussi très virulente quand j'apprends dans la journée qu'un nouveau réfugié est décédé, fauché par un scooter sur la route de Vintimille en allant chercher un peu à manger. Et cela au lendemain du procès d'un homme juste qui met à l'abri des dizaines de réfugiés.

Pourquoi ce silence ? Combien faudra-t-il de morts pour que les états italiens et français trouvent des solutions d'accueil digne de ces humains en détresse !

Et au fait si on récupérait les 60 à 80 milliards d'évasion fiscale de la France ????

Commenter cet article