La justice a tranché

Publié le

La justice a tranché

Cédric Herrou, 3000 € d’amende avec sursis !

Vendredi, le délibéré du procès de Cédric Herrou accusé de délit de solidarité a été annoncé avec de nouveau un rassemblement important de soutien devant le tribunal.

N’en déplaise à M. Ciotti qui voudrait tellement jouer au « petit shérif », la justice a rendu son verdict en toute autonomie des pressions politiques de la droite réactionnaire de notre département.

Non, la solidarité envers un être humain n'est pas un délit et la justice l'a reconnu. Il resterait maintenant à abolir totalement le délit de solidarité pour que la loi soit encore plus claire. La justice ne considère pas que l’aide à un humain en situation dangereuse n’est pas un délit. C’est profondément rassurant d’entendre cela quand on a des propos qui disent le contraires de la part du Préfet et du Président du Conseil Départemental

Il est urgent d’œuvrer à des solutions durables à l'accueil de ces réfugiés qui sont maintenant reconnus en situation fragile par la justice et pourtant laissés à l'abandon par l'Etat et le Conseil Départemental.

Le Parti Communiste continuera ses interventions dans les institutions pour porter

- l'abrogation totale du délit de solidarité,

- la levée du délire sécuritaire à la frontière et à Sospel,

- la construction d’un ou plusieurs centres d’accueil et d’orientation pour les réfugiés dans les Alpes-Maritimes permettant un accueil digne et l’accès à la demande d’asile

- et l’obligation pour le conseil départemental d’accueillir les mineurs et de les accompagner vers l’accès au français, à l’éducation et à leurs droits.

Ce travail reste devant nous et sera porter par Marie-Christine Vergiat, députée européenne Front de Gauche dans le bureau de Monsieur le Préfet le 20 février.

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

Commenter cet article