La vérité en politique

Publié le

La vérité en politique
La vérité en politique

Depuis ce matin, je réponds aux journalistes qui m'appellent et ce message répondra à ceux qui ne m'appellent pas.

Pourquoi avez-vous refusé de suivre France Insoumise ?

Alors je vais répondre et dire rien que la vérité. En politique, je n'ai jamais eu l'habitude de suivre mais de construire des convictions et mettre mon temps de militantisme aux services de la population.

Depuis 3 ans, je tiens le même discours : la nécessité de reconstruire la Gauche et cette gauche, elle ne s'arrête ni à FI, ni au PCF mais elle est bien plus large.

J'ai toujours refusé de faire de la politique juste pour de l'agitation électorale.

Si nous avions rassemblé l'électorat de Mélenchon et d'Hamon au 1er tour des préisdentielles, on n'aurait pas eu l'extrême-droite au 2ème tour !

De plus les voix de Jean-Luc Mélenchon n'appartiennent ni à FI, ni au PCF, ni au PS de Gauche.

Et enfin, remettons les choses à l'endroit M. Carenzo, j'ai invité le représentant de France Insoumise à parler avec nous. Peu empressé de nous rencontrer, après plus d'une semaine de la demande de rendez-vous de ma part, nous nous rencontrons et 2 jours après il refuse un accord et même un débat de notre projet devant une assemblée citoyenne de France Insoumise.

Alors la Gauche rassemblée pour aujourd'hui et pour l'avenir d'Antibes et de la CASA, c'est nous : Arnaud et moi et ce n'est pas une tambouille de parti politique mais la construction d'une plateforme de Gauche pour aujourd'hui et pour demain.

Voilà c'est clair et ce n'est que la vérité !

Au passage, si le PCF n'était pas pour le rassemblement, il pourrait présenter des candidats dans la 1 - 3 ou 5 où FI s'est accaparé le droit de ne pas signaler les communistes.

FI aurait donc pu se retirer sur plusieurs circonscriptions.

Alors messieurs, mesdames pas de leçon de rassemblement, ni de nouveauté !

Je n'aborderai plus ce sujet car je souhaite parler à la population de notre projet pour la 7ème circonscription et travailler à la politique de proximité plutôt que la tambouille égocentrique.

Personnellement, mon adversaire politique est la droite, l'extrême droite et En Marche !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article