Fête du Château 2017 annulée

Publié le

Fête du Château 2017 annulée

Comme vous le savez par les réseaux sociaux, la fête du château est annulée.

En revanche, vous n’en connaissez pas vraiment la raison.

Notre fête est un moment exceptionnel mélange de politique, de tradition, de fraternité, de convivialité, de liberté, de mélange de population et de générations.

C’est l’évènement populaire du département du début d’été.

Et c’est l’évènement organisé par le PCF depuis 70 ans.

Les raisons de cette annulation sont assez simples et sont les mêmes pour toutes celle et ceux qui organisent des évènements de cette ampleur sans aucune subvention et sans un centime d’argent publique.

Les conditions de sécurité imposées par la Préfecture suite au 14 juillet, que je peux comprendre car c’est maintenant une grande responsabilité d’accueillir du public, ont un coût très important, cela nous oblige à doubler notre budget et l’équation fête populaire et budget sont insolubles !

Je suis en colère après l’Etat qui nous explique attentat après attentat qu’il faut continuer à vivre comme avant, mais qui est incapable d’aider financièrement ou matériellement l’organisation d’évènements aussi libres et festifs que la Fête du Château.

L’Etat par le Président de la république ne peut pas se contenter d’exprimer de la compassion en anglais, ou dans une autre langue, sans organiser la sécurité de l’accueil du public dans tout évènement.

Nous demandons la création d’un fond de soutien de la part de l’Etat pour accompagner et organiser la sécurité des évènements publics.

La sécurité des personnes en France est le rôle de l’Etat, il faut se donner les moyens de la permettre et ne pas laisser ce travail à des sociétés privées qui coutent très chères et qui ne payent pas forcément très bien ses salariés.

Voilà ma seule colère est là !

L’Etat ne peut pas se contenter de dire « il faut vivre comme avant et vivre ensemble ».

Nous sommes d’accord avec cette phrase et la Fête du Château est un exemple de tolérance, de liberté, de vivre ensemble, mais l’Etat ne se donne pas les moyens de rendre possible cette phrase.

Une chose est sûre est que cette décision n’entame en rien notre énergie pour la lutte politique, ni pour l’organisation d’évènements vers la jeunesse.

Nous serons dans tout le département les 1 et 2 juillet pour des initiatives politiques, pour lancer notre campagne d’été « l’été n’est pas fait pour casser le code du travail ».

Le budget pour un évènement du type de la Fête du Château, qui a toujours été un exemple de la définition du bénévolat, est doublé par les frais que nous imposent la sécurité.

Ce sont des mesures pour interdire les véhicules, la sécurisation de tous les escaliers de la colline pour assurer une seule entrée et sortie, des vigiles à l’entrée, des vigiles pour gérer les sorties de secours du site limité, éclairage de toute la colline et de toute la route ….

De plus la limitation de l’espace par des barrières impose le paiement à la ville d’une privatisation du domaine public plutôt qu’une occupation, ce qui est nettement plus cher.

Notre rôle et l’objectif de notre évènement ne peut pas être de faire payer 20 ou 30 euros les entrées donc nous annulons mais nous ouvrons le débat et je suis sûre qu’il intéresse beaucoup d’associations. Comment l’Etat peut aider à l’organisation d’évènements publics ?

Je remercie toutes celles et ceux qui ont laissé des messages sympathiques, les autres je les ignore et les récupérations politiques de quelques-uns, je les ignore aussi et je continue à travailler, à militer et à convaincre que le Parti Communiste Français à Nice, dans le 06 et en France est indispensable pour lutte politique, le besoin d’élus combatifs et sa capacité d’organisation.

Cécile Dumas,

Secrétaire Départementale du Parti Communiste des Alpes Maritimes

Commenter cet article