Conseil municipal du 7 juillet 2017

Publié le

Conseil municipal du 7 juillet 2017
Conseil municipal du 7 juillet 2017

Vendredi 7 juillet, un rapide conseil municipal était convoqué avec seulement 3 points à l’ordre du jour et surtout le choix du nouveau 1er adjoint.

La première surprise à mon arrivée dans la salle : la présence de 2 élus de la majorité qui ne participe pas à la réunion de majorité précédant le conseil municipal : Eric Pauget et Simone Torres Foret Dodelin, la 2ème adjointe. Ce qui laisse penser que la 2ème adjointe n’allait pas passer 1ère et que la majorité n’est peut-être pas si uniforme qu’elle voudrait le montrer.

 

Le conseil commence avec une délibération qui donne de nouvelles délégations au Maire. Je vote CONTRE.

 

Et arrive l’annonce pour casser le vrai-faux suspens. Jean Leonetti se lance donc dans l’explication plutôt maladroite d’ailleurs de son choix de proposer Jacques Gente comme 1er adjoint, de faire entrer Marc Fossoud comme adjoint avec les délégations d’Eric Pauget.

Il est rare de voir Jean Leonetti maladroit dans les explications mais là, entendre qu’il a choisi « Jacques Gente car il est retraité comme lui donc plus disponible » me parait un peu juste et bien peu convaincant.

Tout comme préciser que les places au conseil municipal resteront identiques avec Eric Pauget qui restera à la tribune du conseil, à la droite du Maire.

 

J’ai fait remarquer avec un peu de sarcasme que j’étais désolée pour les actifs car apparemment il faut être retraité pour espérer être Maire ou 1er adjoint dans la ville d’Antibes. J’ai donc encouragé le nouveau député à ne pas voter une loi qui retarderait encore l’âge de la retraite car cela repousserait les échéances pour celles et ceux qui ont de l’ambition dans la majorité mais pas l’âge suffisant !

 

Au-delà de ces sarcasmes, je n’ai pas participé au vote et je suis bien incapable de vous citer une phrase importante de la déclaration du nouveau 1er adjoint, déclaration très autocentrée sur la valeur travail mais bien peu convaincante.

Et pendant ce temps là, certains restaurateurs prennent leur aise dans les jardins publics pour agrandir largement leur terrasse. NON, loin de moi la pensée que certains restaurateurs ont plus de facilité avec les terrasses ou avec les ouvertures des bornes de la nouvelle piétonisation de la vieille ville.

Je ne croyais pas que le nouveau jardin était aménagé par la ville pour permettre un large agrandissement d'une terrasse de restaurant. Surprenant non ????

 

Commenter cet article