Logement : Macron casse tout !

Publié le

Logement : Macron casse tout !

La semaine dernière, comme je l’ai dit dans mon dernier billet, une expulsion a été évitée à Antibes. C’est un moment de satisfaction bien sûr et en particulier pour la dame qui peut maintenant réfléchir avec moins de pression des propositions d’hébergement ou de logement intermédiaire pour les mois à venir.

 

Mais mon inquiétude est toujours aussi grande sur la crise du logement et en particulier avec ce que Macron propose à ce sujet. Et je n’accepte pas que des marchands de sommeil bénéficient de cette crise. En effet, comment accepter qu’un propriétaire loue 750€ une pièce pas loin d’être insalubre sans bail avec paiement en cash et sans compteur électrique au nom des payeurs.

 

A cela, à cette crise, Macron propose de nouveaux coups durs, de nouvelles régressions :

  • Baisse des APL de 5€
  • Bail précaire de 1 à 10 mois avec une période d’essai.
  • Baisse de 1,7 milliards d’€ pour les bailleurs sociaux ce qui signifie moins de nouveaux logements, moins de logements rénovés, moins de services aux locataires…

En 2018, Macron a annoncé la dotation de 50 Millions d’euros au lieu de 270 Millions prévus pour l’Aide à la pierre (aide de l’Etat pour la construction de logements sociaux)

Suite à cette annonce, le Président du Fonds National de l’Aide à la Pierre a annoncé sa démission.

 

Toutes ces mesures vont porter un terrible coup à la construction de logements accessibles à tous.

 

Ces annonces de Macron amènent même le Président de la CNL (Confédération Nationale du Logement) à dire que ces propositions pourraient signer la fin du logement social.

 

 

Pour le logement, les communistes proposent :

Pour aider les Français à se loger, ce ne sont pas les APL qu’il faut réduire mais les loyers exorbitants. Il faut généraliser et renforcer l’encadrement des loyers et construire massivement des logements sociaux dans les zones où il y en a le plus besoin. Cela nécessite de mobiliser des financements, de renforcer les obligations des maires et les sanctions pour les communes récalcitrantes. Tous les territoires doivent prendre part à l’effort pour en finir avec le mal-logement !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marieantoinette994 14/06/2018 02:54

« Les cons ça ose tout.C’est même à ça qu’on les reconnaît » (M.Audiard)