Galderma dans la rue ce matin ;;;

Publié le

Galderma dans la rue ce matin ;;;

Ce matin, les salariés de Galderma étaient dans les rues de Sophia pour manifester leur colère. Ce sont bien 550 postes menacés.

Rappelez-vous, vous pouvez trouver sur mon blog différents posts à ce sujet : le dossier de l'huma sur la CICE et CIR, le fait que la sénat refuse la publication d'un rapport sur le CIR, la question au gouvernement de Pierre Laurent, les lettres que j'ai envoyé à Jean Leonetti(Président de la CASA) et à Eric Pauget (député de la 7ème circonscription) ....

Quelques réponses arrivent enfin :

- Suite à une question à l'Assemblée Nationale du député communiste Pierre Dharreville, la ministre de la santé dit il y a quelques jours qu'elle n'est pas au courant du dossier. Surprenant, non ????

- Eric Pauget m'a répondu par courrier avec beaucoup de compassion, presque de l'inquiétude mais sans remettre en cause la décision du Groupe Nestlé, ni remettre en cause la question de l'argent public abondamment distribué avec le CIR

- Aujourd'hui dans la presse, on peut lire les députés LREM et une phrase surprenante : "D'après les éléments en ma possession, ce serait un non-sens tant financier que commercial de fermer ce centre". Au sujet du non-sens financier, elle parle de l'argent public ou des bénéfices des actionnaires ???? Comme le député LR, pas un mot de remise en question du CIR et de la stratégie de la direction de Nestlé.

"Par chance", Nestlé est un groupe Suisse, ils ne seront donc peut- être pas dans le dossier "paradise papers" car déjà domicilié dans un paradis fiscal.

Au fait personne ne dit que si les salariés avaient pu bénéficier de plus de pouvoir dans la gestion de l'entreprise, ils l'avaient demandé, eux, le changement de stratégie, il y a 3 ans mais cela les ordonnances de Macron n'en veulent pas.

Les 1er de cordée ne sont pas les salariés pour LREM.

Alors bravo aux salariés pour leur manifestation de ce matin et continuez à faire éclater la vérité d'une gestion délirante !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article