Compte Rendu du Conseil Municipal du 1er Décembre 2017

Publié le

Vendredi 1er décembre, le conseil municipal s’est réuni pendant plus de 5 heures pour débattre de rapports qui n'étaient parfois que de l’information mais qui concernaient des projets importants pour la ville. Comme d’habitude, les élus FN n’ont pas le courage de rester jusqu’au bout et sont partis au bout de 3H30. Tivoli a même failli oublier de voter lors d’une délibération tellement il n’écoute pas les débats !

 

Je suis intervenue au sujet de 3 marchés (mon intervention).

Le Maire, Jean Leonetti n’a visiblement pas apprécié mes remarques sur la SASP des Sharks, sur leurs prestations de service, qui sont sociales, et que les sportifs professionnels pénètrent dans nos quartiers. Évidemment, vous avez tous vu un joueur des Sharks faire une démonstration dans votre quartier, ahahaha !

 

Je suis intervenue assez longuement au sujet du rapport d’activité de la CASA. J’ai d’ailleurs été la seule à intervenir (mon intervention).

Là aussi, le Maire me répond assez vivement car il considère que tout va très bien sur la CASA.

Il m’explique assez fortement que les délibérations sont votées à l’unanimité des élus car elles représentent l’objet de consensus. Il me dit que Castorama ne délocalisera pas d’emplois et que Sophia-Antipolis est en très bonne santé car quand une entreprise disparait, d’autres apparaissent. Il m’explique que le gaspillage d’argent public avec le CICE, c’est de la faute de l’ancien gouvernement, tout comme le fait de n’avoir livré que 225 logements.

Le Maire minimise les drames du logement en faisant semblant de confondre le nombre de demandes avec le nombre de personnes alors que ce sont plus de 4 000 familles qui ont un dossier en attente. Il m’explique que ce n’est pas beaucoup.

 

Quant aux difficultés de transport, il est dans la totale négation et continue d’appeler le futur TCSP, un bus-tram et comme d’habitude se vante d’être le seul à oser la gratuité avec la ligne 100.

 

J’ai voté pour plusieurs délibérations concernant le personnel.

 

Ensuite sont arrivées les délibérations sur les plages. Et là, le sujet est brûlant et délicat pour Le Maire.

Il commence donc par le rappel historique des délégations de services publics, son désaccord avec la Loi Littoral. Pour finir sur la lecture d’une lettre du Ministre de l’Économie au Député Brochand sur le sujet, qui explique que le gouvernement ne reviendra pas sur le décret plage et qu’il appliquera la loi.

C’est pour cela que les délibérations de DSP sont présentées pour l’espace Courbet et il regrette que les plagistes de la Zone Lutétia « aient été mal conseillés » et n’ont pas postulé au DSP. Il explique fortement que pour l’espace Lutétia, « préserver son intérêt, c’était candidater pour une nouvelle DSP ». Il précise qu’il ne laissera pas les plages au Préfet, il y aura donc des DSP. En revanche, il faut bien comprendre que gérer une plage n’est pas un droit imprescriptible, le plagiste n’est pas propriétaire d’un espace public

Je n’ai pas eu besoin de poser mes questions, Le Maire y a répondu en exposant les délibérations.

Je n’ai pas participé au vote car je ne choisis pas le gestionnaire de la DSP.

 

J’ai voté CONTRE l’aménagement routier des « Hauts d’Antibes » (mon intervention).

 

J’ai voté POUR différentes délibérations pour avancer sur le projet de rénovation de Marenda-Lacan.

 

J’ai voté POUR plusieurs délibérations au sujet des musées, tout comme pour le spectacle de fin d’année.

 

J’ai voté POUR le retour de l’aide au ravalement de façades dans le Vieil Antibes.

 

En revanche, j’ai voté contre la dissolution du SIAQUEBA (mon intervention).

 

J’ai voté POUR le financement des fêtes de fin d’année et la subvention aux Voiles d’Antibes.

 

J’ai voté pour les admissions en non-valeur et les avances des subventions à l’Office du Tourisme et au CCAS.

 

J’ai voté les différentes conventions de prêt des installations sportives.

 

On nous a ensuite présenté différents ajustements de terrains pour améliorer la voirie et l’achat d’un espace par la SACEMA pour de la construction de logements sociaux.

 

Nous avons terminé ce conseil municipal par le rapport de la SACEMA, le bailleur social de la ville et de la CASA. Je me suis abstenue sur ce rapport. (mon intervention)

 

Au passage, une nouvelle information : la SACEMA va changer de nom après avoir avalé la SEMIVAL. Le bailleur social de la CASA s'appellera à l’avenir Sophia-Antipolis Habitat.

 

La prochaine séance sera le 22 décembre.

Publié dans Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article