Les luttes et la bataille d'idées

Publié le

Les luttes et la bataille d'idéesLes luttes et la bataille d'idées
Les luttes et la bataille d'idées

Depuis une semaine, les paillettes et le tapis rouge brillent à Cannes. Aujourd'hui, la presse locale parle de la montée des marches des femmes qui demandent l'égalité salariale dans le cinéma.

Et oui, ces marches sont aussi une belle tribune parfois engagée mais le spécial festival de la même presse laisse des interviews essentiellement masculins. Et oui, chasser la photo, le naturel revient au galop !

Un peu plus loin dans le même journal, on nous explique aussi que l'hôpital de Cannes doit répondre avec le même personnel à la multiplication par 3 de la population et que du coup le service des urgences est saturé, des malades ont passé plusieurs nuits sur des brancards, dans le couloir.

Le contraste est difficile à supporter non !

Durant cette même quinzaine de festival, les billets d'avion pour Paris par Air France et Easyjet sont multipliés par 4 ou 5.

Bizarre, on ne parle pas ici de prise d'otages; Et pourtant ...

Pendant ce temps, la lutte et la bataille d'idées continuent. J'étais hier à Sospel avec Fabienne Revillet poru présenter le manifeste du Parti Communiste sur les questions migratoires. J'avais invité, certes un peu tardivement la Maire du village et la députée LREM de la circonscription. Toutes les deux m'ont demandé de les rencontrer en dehors de cette réunion.

La soirée auparavant, le FN de Menton suivait avec attention mon compte twitter et la page facebook de la fédération. Le petit jeu des messages odieux, délirants relevant de bouffées haineuses des êtres humains avait annoncé la couleur de la réunion de Sospel.

Ils se sont donc invités à notre réunion et ont montré leur incapacité à écouter, à débattre, à réfléchir, à connaître la réalité du sujet avec des phrases du style "j'habite Menton, je les vois passer la frontière, ce n'est pas vrai qu'il y a des femmes migrantes, ce n'est pas vrai que des enfants passent la frontière et dorment à la rue ...." " La France aux français, et les français sont ceux qui ont des parents français"  ... Je vous passe les autres délires ...Et tout cela avec un tee-shirt "J'aime le porc".

Alors à toutes celles et ceux qui refusent de débattre publiquement des questions migratoires et d'y répondre simplement avec des solutions politiques concrètes, venez avec nous participer à ce type de réunion et vous comprendrez l'importance de faire de la pédagogie et de remettre les vérités en place par pour ceux qui sont venus nous voir mais pour tous les autres qui se posent des questions et qui sont soumis aux images fausses et à la pression de l'extrême-droite qui ment !

La bataille d'idée est importante, le silence peut être terrible !

Et l'égalité, j'y tiens !

Et demain, rendez-vous à 11H pour "le train des services publics" manifestation au départ de la Gare de Nice-Ville.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article