La réalité sociale me rattrape à la sortie de la fête de l'huma

Publié le

La réalité sociale me rattrape à la sortie de la fête de l'huma

De retour à Antibes aujourd'hui, la réalité sociale me rattrape après 3 jours de fraternité et de débats.

Ce matin, dès 8H30, avec une famille expulsée... On obtient quelques nuitées d'hôtel avant une proposition d'hébergement temporaire. La satisfaction est simplement d'éviter qu'une famille avec un enfant de 3 ans ne dorment pas dehors mais il faudra continuer certainement à téléphoner régulièrement au service Habitat, au cabinet du Maire, aux services sociaux pour éviter le pire. Et pourtant, Monsieur travaille, il travaille à la ville !

Au fait Macron, il faut traverser combien de routes pour avoir un logement pérenne à prix décent !

A 14H, une femme menacée d'expulsion elle aussi. On avait réussi en juillet à obtenir un délai mais maintenant ... Toujours aucune proposition de logement, aucune décision de priorité DALO. Une femme isolée qui a élevé ses enfants seuls et malgré la sur-occupation du logement, sa fille a eu le BAC S avec mention B. Vivement qu'elle soit 1er de cordée, dirait Macron !

A 14H30, nouveau dossier d'une femme seule, à qui la carte de résidente par le travail a été brutalement refusée à la naissance de son fils et vit maintenant avec rien ou plutôt avec simplement un immense courage pour élever son bébé.

Quelques minutes après, j'apprends quelques nouvelles et surtout les projets de la SNCF pour les gares de notre ville et alentours : fermeture des gares, réduction de personnel, fermetures des guichets, polyvalence demandé aux personnels restants, suppression de lignes ....

La SNCF et Macron vont peut-être demander aux salariés de la SNCF de traverser la route !

Et dire que le Maire nous a saoulé il y a quelques jours sur la qualité de gestion, sur la douceur de vivre à Antibes !

Et oui, en colère des inégalités croissantes dans une ville qui pourrait tellement mieux faire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article