Antibes : pour un budget plus solidaire, au service de toute la population !

Publié le

Antibes : pour un budget plus solidaire, au service de toute la population !

Le débat d’orientation budgétaire de la ville d’Antibes a permis une nouvelle fois de se rendre compte de la capacité financière et des marges de manœuvre possible d’investissement et d’acte politique budgétaire aux services de toute la population.

 

Le pays traverse une crise sociale et politique importante qui demande plus de justice sociale, plus de justice fiscale, plus d’intervention citoyenne dans les choix à faire.

 

Je vous invite à débattre des propositions que j’ai faites au débat d’orientation budgétaire, ce débat se prolongera jusqu’à fin mars à l’occasion du vote du budget prévisionnel.

 

La capacité financière de la ville d’Antibes doit permettre une redistribution des richesses. La situation particulière de station balnéaire avec un nombre important de logements vacants et de résidences secondaires doit permettre de nouvelles recettes par des taxes nouvelles sur ce type de logements tout comme nous pourrions majorer la taxe de séjour sur les yachts.

 

Mes propositions sont donc les suivantes :

  • Appliquons immédiatement l’encadrement des loyers dans le privé et le gel des loyers des logements sociaux. La loi le permet et c’est un impératif de stopper les augmentations de loyers déjà démesurés sur notre territoire.
  • Rendons gratuit pour toutes et tous (et pas seulement pour une tranche d’âge) les transports en commun sur la CASA. C’est une mesure d’égalité mais aussi écologiquement responsable.
  • Instaurons un chèque culture et loisir aux enfants et aux jeunes de notre ville pour leur faciliter l’accès aux associations, aux spectacles, aux cinémas et aux clubs de sports.
  • Permettons l’accès à toutes et tous à la cantine dans les écoles maternelles et primaires avec la gratuité pour les enfants des familles les plus fragiles financièrement. Tout comme, la scolarité à l’école publique doit être totalement gratuite, y compris en organisant la gratuité des fournitures scolaires de la maternelle au lycée.

 

Pour terminer cette liste de propositions, osons investir pour un lieu dédié à la jeunesse, à cette tranche d’âge des 16 à 25 ans qui sont bien souvent oubliés par les choix politiques du Maire et de sa majorité.

Le bâtiment de la poste est au cœur de la zone Marenda-Lacan qui représentera un nouveau quartier. Ce bâtiment est totalement sous-utilisé, sous-occupé, la ville pourrait investir dans un grand projet d’un centre d’animation et de culture pour les jeunes. Investissons pour qu’ils disposent d’un lieu pour faire leur musique, un espace de street-art, un espace jeux vidéo, une maison des jeunes et de la culture du 21ème siècle.

 

Ensemble, faisons monter les besoins de la population et le besoin de mesures au service d’une vie meilleure, plus simple à Antibes Juan-les-Pins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article