Culture et liberté de parole : éléments essentiels à conserver et à développer !

Publié le

Culture et liberté de parole : éléments essentiels à conserver et à développer !
Culture et liberté de parole : éléments essentiels à conserver et à développer !Culture et liberté de parole : éléments essentiels à conserver et à développer !

Et oui, il existe  encore des artistes qui utilisent leur notoriété, les médias, les grandes émissions TV, les grands spectacles pour dire des choses importantes et relayer des luttes. Je préfère ce genre d'artistes que des commentateurs frileux et très Macroniens comme Stéphane Bern qui fait le mec outré lors de l'Eurovision quand il voit des drapeaux palestiniens en rappelant que l'on ne fait pas de politique à l'Eurovision.

Comme souvent, c'est le cas du festival de Cannes qui est toujours capable du meilleur comme du pire. Je retiens le meilleur de ce week-end. Lors de la présentation du film de Juan Solanas (artiste franco-argentin) "Que sea hoy", la photo d'anonymes et d'artistes avec un foulard vert, représentant la lutte des femmes argentines pour le droit à l'avortement.

C'est le cas des chanteurs islandais qui montrent à l'annonce des résultats un drapeau palestinien, tout comme le tout petit symbole lors de la chorégraphie plutôt raté de Madonna.

C'est le cas aussi quand Natalie Portman, grande star internationale, actrice israëlo-américaine refuse de recevoir un prix en Israël à cause des affrontements avec les palestiniens dans la bande de Gaza.

Evidemment, ces exemples ne sont que des vitrines de la culture mais la liberté de parole des artistes, la liberté de créer existent tous les jours dans les festivals, dans les salles de concert,dans les théâtres associatifs, dans les MJC, dans les rues parfois ....

Alors voici nos propositions pour la culture pour les élections européennes du 26 mai, ouvrez le fichier.

Alors le 26 mai, votez Ian Brossat !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article