La saison estivale se prépare, comment et pour qui ?

Publié le

La saison estivale se prépare, comment et pour qui ?

(article édité dans infoville de ce mois)

Le printemps est le moment de préparation de la saison estivale, le moment où notre ville se prépare à accueillir des milliers de visiteurs. Les festivals approchent, les terrasses se développent et tout le monde scrute la météo en espérant que la lumière de la Côte d’Azur soit à la hauteur de sa réputation.

Le poids économique de ce tourisme dans notre département et dans notre ville est important mais aussi très fragile et source d’emplois souvent précaires.

Alors comment et pour qui se prépare cette saison dans notre ville ?

Les décisions de la majorité municipale laisse craindre quelques difficultés pour cette saison et en particulier, dans un contexte de pouvoir d’achat compliqué et de coût important de l’hébergement dans notre ville.

En effet, toujours rien de nouveau pour les travailleurs saisonniers qui viennent travailler sur notre territoire durant l’été !

Que dire de la planification des travaux du quartier Marenda-Lacan qui va fermer le parking de la poste, en cœur de ville, durant toute la saison sans recherche d’autres moyens de stationnement ou de meilleur structuration de navettes venant des parkings d’entrée de ville.

Que dire du silence de la majorité municipale sur les fermetures des guichets de la gare de Golfe-Juan et des restrictions d’horaire sur Antibes. Est-ce que l’on pense que l’accueil ne se fait qu’avec des caméras pour « surveiller » et des portes fermées ?

Que dire de l’absence de discussion pour trouver des réponses à l’existence de camping qui reste un lieu d’hébergement touristique plus populaire et plus familiale indispensable à la Côte d’Azur.

Que dire de l’absence de décisions au sujet des hôtels murés et abandonnés depuis des années à Juan-les-Pins.

Que dire du prix des places du festival de jazz à Juan qui vont de 60 à 120€ !

Tout cela, dans une période où « partir en vacances » devient un nouveau sujet de profondes inégalités, la Côte d’Azur et la ville d’Antibes doivent trouver de nouvelles solutions pour ne pas s’adresser qu’à un tourisme de luxe.

Ouvrons le débat pour un tourisme social sur la Côte d’Azur, qui puisse s’adresser à tout le monde et qui respecte l’environnement. L’humain et la planète peuvent trouver leur place dans une économie du tourisme responsable et durable.

Un sujet jamais abordé en conseil municipal ou alors abordé avec certitude que la ville d’Antibes est la plus forte et la réussite de la saison touristique ne fait jamais de doute.

Je suis d’un avis contraire, connaissant les capacités financières importantes de notre ville, nous aurions les moyens d’amorcer une transformation de l’économie touristique plus respectueuse de l’humain et de l’environnement. Un nouveau sujet que nous voulons aborder dans nos « ateliers d’Antibes » les mois à venir

Cécile Dumas

Conseillère municipale

groupe Front de Gauche

10 avenue Pasteur 06600 Antibes

Tél: 04.93.34.89.46  Blog: http://www.ceciledumas.fr/

Mail :antibespcfcasa@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article