L'ombre de Ciotti a flotté sur le conseil municipal d'Antibes

Publié le

L'ombre de Ciotti a flotté sur le conseil municipal d'Antibes

Ce vendredi 29 novembre, au conseil municipal d'Antibes Juan-les-Pins, le RN a récité les paroles de Ciotti du début de semaine accusant la loi SRU d'être coupable des inondations.

Le groupe d'élus d'extrême-droite a demandé que la ville d'Antibes soit dispensé de la loi SRU car notre commune présente des risques d'inondation.

Ces élus incultes accusent la loi SRU (loi qui impose la construction de 25%  de logements sociaux) d'être l'unique responsable du bétonnage de notre ville et donc des inondations.

Le Maire Jean Leonetti tout en fustigeant le RN sur leurs absences régulières du conseil municipal et entre autre le fait qu'ils n'étaient pas présents lors du vote du PLU a acquiescé la proposition de déroger à la loi SRU. Le député et conseiller municipal Eric Pauget a lui aussi expliqué qu'il allait proposé au côté d'Eric Ciotti un eproposition de loi allant dans ce sens.

L'objectif de cette nouvelle offensive est claire : Antibes n'a jamais montré la volonté de construire des logements sociaux, des logements accessibles à la majorité de la population. En 20 ans de loi SRU obligeant 25% de logements sociaux, Antibes est à paine 10% et près de 6000 familles de la CASA sont en attente de logements sociaux.

C'est lamentable !

Voici la réponse que j'ai faite lors du conseil municipal de vendredi.

Ce vœu est une nouvelle fois la preuve de la démagogie du RN et de son  mépris  envers les personnes à revenu faible ou modéré.

Utiliser les intempéries pour dire votre opposition au logement social relève de la mauvaise foi ou du manque de courage pour dire que les personnes en difficulté de logement vous gênent.

Si vous voulez parler bétonnage, il faut travailler un peu et voir ce qu’est notre ville.

Il suffit pour cela de regarder les chiffres de l’INSEE de 2016

Et là on découvre que la part de résidences principales est de 59,3%

Part de résidences secondaires de 34,7%

Part de logements vacants 6%

 

Et je rappelle ici qu’après 20 ans d’existence de loi SRU, la part de logements sociaux est à peine 10%.

Cela veut dire en gros que notre ville a environ 4500 logements sociaux et plus de 22 000 résidences secondaires d’une façon très approximative.

Alors comme ces chiffres le démontrent, dire que la loi SRU est responsable du bétonnage est une fakenews, une de plus du groupe RN.

Il est évident que je voterai contre ce vœu qui ressemble plus à un mensonge public qu’à un vœu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article