Stop à la négation des responsabilités !

Publié le

Stop à la négation des responsabilités !

Et oui, le confinement n'évite pas la colère à la lecture de la presse locale.

Comme tous les jours, une dizaine de pages de Nice Matin consacrées à l'épidémie du COVID-19. Mais aujourd'hui surprise, une longue tribune de Roselyne Bachelot.

Elle fait cette tribune en donnant des bons points et des mauvais points et faisant la morale à tout le monde.

Et bien en lisant cette rubrique, je me suis énervée. Je me suis dit "heureusement que le personnel hospitalier, le personnel médical d'une façon général n'auront pas le temps de lire ce tissu d'hypocrisie".

En effet devons-nous rappeler que Roselyne Bachelot, ministre de la santé de 2007 à 2010 est coupable d'une loi qui porte son nom, la loi HPST qui a précarisé les hôpitaux publics, qui a favorisé la fermeture d'un nombre de lits considérables et la suppression de postes de personnel . Loi qui a précarisé le personnel en ayant recours aux contractuels massivement

Une loi qui a permis la Tarification à l'acte que tout le milieu médical dénonce maintenant.

Alors beaucoup sont d'accord pour dire qu'il y aura un avant et un après cette cirse sanitaire mais soyons au moins honnête pendant la crise. Et mesdames et messieurs les journalistes, retrouver de l'éthique dans votre métier. Pourquoi laisser une tribune à une ancienne ministre coupable de casse et de privatisation des hôpitaux publics au moment où tout le monde a tant besoin des hôpitaux et de son personnel. Au moins posez lui la question que tout le monde a à la bouche. "Est-ce que l'hôpital va pouvoir surmonter cette épreuve ?" Et pourquoi aucun ministre de la santé a entendu le personnel hospitalier qui est en lutte depuis tant d'années, y compris pendant la discussion de la loi Bachelot.

Alors un peu d'humilité, un peu d'honnêteté Mme Bachelot !

Confinée certes, mais jamais naïve. Soyons vigilants,, pour l'instant écoutons celles et ceux qui se battent sur le terrain et qui auront tant de choses à dire pour reconstruire une varie politique de santé publique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article