Communiqué du PCF95 suite aux annonces de Jean Castex

Publié le

Communiqué du PCF95 suite aux annonces de Jean Castex

Les annonces de Castex : le Val d’Oise en phase de rattrapage ?

Ce vendredi, une équipe de ministres dont Jean Castex, le 1er d’entre eux étaient dans notre département pour annoncer des actions pour le Val d’Oise.

Ces annonces montrent la continuité des actions de ce gouvernement, de la communication pour de belles vitrines et le mépris des services publics proximité.

On peut être d’accord avec la construction d’un nouveau commissariat de Sarcelles, qui améliorera certainement les conditions de travail des fonctionnaires de police mais cela ne compensera jamais les nombreuses fermetures de commissariats dans d’autres villes et le manque de fonctionnaires de police.

Nous défendons le rôle indispensable de cohésion sociale des services publics et en particulier des services publics de proximité. Et pour cela,  il faut du personnel, des locaux et de la cohérence.

Et là le 1er ministre ne montre rien. Pas un mot sur la fermeture de la poste qui met en difficulté tous les habitants de plusieurs villes du département.

Même chose sur les annonces de restructuration des hôpitaux de Pontoise et d’Argenteuil …Qu’a-t-il à dire sur les fermetures de lits et la menace de fermeture de l’hôpital de Beaumont sur Oise.

Non, monsieur le 1er ministre, une visite et quelques annonces ne font pas oublier que le gouvernement Macron/Castex est celui de la destruction des services publics, celui de la casse de l’hôpital public, celui du mépris des fonctionnaires, celui du mépris des villes populaires, celui du mépris des populations financièrement fragiles …

Au sujet du triangle de Gonesse, nous regardons avec attention l’idée de reprendre une partie du projet CARMA. 

S’il devait y avoir un « Rungis du Bio », cela ne peut pas se faire sans développement de transports ferroviaires, y compris pour le transport de marchandises pour éviter la multiplication de camion. S’il devait y avoir une cité scolaire internationale, le projet doit être débattu avec les élus locaux pour définir les besoins des populations en formation et elle doit avoir une ambition d’excellence, de recherche au service de la jeunesse de cette grande couronne parisienne. De plus, cette ambition de formation doit être une ambition portée par le service public d’éducation et assurer la gratuité d’accès à tous les jeunes intéressés. Cet aménagement doit être au service de la population du secteur et mérite certainement une consultation de la jeunesse de ce territoire qui cherche aussi des lieux de culture populaire, de loisirs accessibles facilement. Laissons la jeunesse de l’Est du Val d’Oise s’exprimer et se choisir un avenir en vivant dans le Val d’Oise !

Le PCF95, les élus communistes de l’Est du département refusent le statu quo de ce territoire, refusent le dogmatisme du NON, refusent le clivage, ils souhaitent travailler à un développement économique durable, une excellence d’éducation publique, un accès à des transports collectifs décents et tout cela en collaboration avec les populations du Val d’Oise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article